Publisher Theme
I’m a gamer, always have been.

N’zérékoré : trente journalistes de la région formés sur la bonne couverture des élections

0

Trente journalistes venus des différentes villes de la région de N’zérékoré a bénéficié ce samedi 04 février d’une formation sur la couverture des élections, suivie de la vulgarisation du code de bonne conduite des médias en période électorale. C’était dans la salle de conférence de la maison du paysan de la préfecture de N’zérékoré, a pris part Guinéenews à travers son correspondant régional.

 

Initié par le Centre Européen d’Appui Électoral (Eces) dans le cadre du programme d’appui à la crédibilité et à la transparence des élections en Guinée, cet atelier a regroupé l’essentiel des composantes du paysage médiatique guinéen et permis de plancher sur les principes de base d’une bonne couverture électorale.

 

Durant la formation, des thématiques comme les principes généraux et conseils pratiques lors d’une couverture médiatique électorale, les médias acteurs de l’éducation civique et électorale ou encore des cas pratiques susceptibles de menacer la déontologie des journalistes ont été abordées par les facilitateurs.

 

« La réussite d’élections qui donne sens à la démocratie requiert la participation de tous les acteurs concernés, avec leurs rôles, leurs responsabilités divers mais concourant à l’atteinte du même objectif. Dans cette dynamique, les médias apparaissent comme un acteur déterminant. Leur caractère incontournable tient en ce qu’ils sont vecteurs de l’information et permettent par ce fait même d’éclairer les choix des citoyens face à l’éventail de programmes politiques qui leur sera présenté », a indiqué Moustapha Baldé, chargé de la communication du Centre Européen d’Appui Électoral (Eces).

 

Plus loin, il dira que les prochaines élections locales, loin d’être le simple fait de glisser des bulletins dans l’urne, constituent un processus complexe et sensible. D’où selon lui, les médias doivent apparaitre comme « des gardiens de la vérité factuelle ».

 

« Entre des citoyens globalement peu disposés et peu outillés à aller loin dans la vérification des informations et des politiques qui versent facilement dans la surenchère, les médias apparaissent comme les gardiens des vérités factuelles et doivent assurer autant qu’ils le peuvent la diffusion responsable des informations et, partant, préserver un climat apaisé dans toutes les phases du processus électoral », a-t-il ajouté.

 

Pour sa part, Pé Mamady Bamy, président de la délégation spéciale de N’zérékoré a, au nom des autorités, salué cette initiative tout en invitant les organisateurs à multiplier de telles formations à l’endroit des journalistes de la région.

 

« Notre région est très sensible et vue la tension autour des prochaines élections communales, les journalistes ont un grand rôle à jouer. Mais très malheureusement, lorsque vous écoutez certaines radios de la place vous vous rendrez compte qu’il y a beaucoup à faire. Parce que les gens font assez de bavures notamment dans les émissions interactives où on donne la parole à n’importe qui. C’est vrai qu’il faut donner la parole aux citoyens pour qu’ils expriment leurs préoccupations mais cela doit se passer dans les règles de l’art. C’est pourquoi au nom de l’autorité, je demande à ce que l’on multiplie ces genres de formations à l’intention de nos journalistes. Surtout à l’approche des communales et communautaires. C’est extrêmement important pour la paix et la stabilité dans nos localités », a fait savoir M. Bamy.

 

Il faut rappeler qu’outre la présentation des thématiques, l’atelier a consisté aux échanges sur le code de bonne conduite des médias en période électorale. Un comité régional de suivi de ce code a aussi été mis en place.

Il est composé de quatre membres à savoir un représentant de l’Agence Guinéenne de Presse, un représentant des Radios Rurales, un représentant des Radios privées et un représentant de la presse en ligne.

source: www.guineenews.org

Leave A Reply

Your email address will not be published.