Publisher Theme
I’m a gamer, always have been.

MPAEM – LE MINISTRE DES PÊCHES SUR LES SITES DE TRAITEMENT ET D’EXPORTATION DES PRODUITS HALIEUTIQUES ILLÉGALEMENT INSTALLES

0

Le Ministre des Pêches, de l’Aquaculture et de l’Economie Maritime a effectué ce mercredi 03 janvier 2018, une visite de terrain sur les sites de traitement et d’exportation de produits halieutiques illégalement installés. Son excellence Monsieur Frédéric Loua était accompagné des cadres de son département, des responsables de l’Office National de Contrôle Sanitaire des Produits de la Pêche et de l’Aquaculture (ONSPA) et des responsables des services spéciaux de lutte contre la drogue et le crime organisé.

Cette visite de terrain fait suite aux opérations menées par la commission d’enquête mixte mise en place par le Président de la République, Professeur Alpha Condé pour démanteler les sociétés de traitement de poisson qui ne sont pas dans les normes.

Depuis 3 mois, cette commission travaille d’arrachepied sur le terrain et a réussi à mettre main sur une trentaine de sociétés. Parmi ces sites visités seulement six (6) sont dans les normes.

Ce mercredi, le Ministre Frédéric Loua et sa délégation étaient respectivement dans les installations des sociétés « YOU YANG INTERNATIONAL et RUI XIANG SARL » sis à Cameroun dans la commune de Dixinn.

Ces établissements sont jugés illégaux à cause :

1- Du mauvais choix du site (Installation inappropriée à cause de la proximité avec la station d’épuration des eaux usées de Conakry) ;

2- Manque de traçabilité des produits ;

3- Clandestinité du Lieu de traitement

4- Manque d’extrait d’agrément technique et sanitaire.

5- Changement de profil initial (du stockage en établissement de traitement et d’exportation)

Pour Monsieur Balla Moussa KEITA, Directeur Adjoint de CIPECO-GUINEE, président de la Commission mixte d’enquête, un établissement de traitement doit être étanche, climatisé et répondant aux normes internationales techniques et sanitaires.

Et ce n’est pas le cas pour ces deux structures occupées par des asiatiques. Les eaux usées sont directement déversées dans le lac et ce sont ces mêmes eaux qu’ils utilisent à travers des tuyaux installés pour laver les produits halieutiques. Pire les eaux issues de leurs toilettes aussi y sont directement déversées.

Pour Hadja M’mah Savané, Directrice Générale de l’ONSPA, si ces asiatiques détenteurs d’installations de traitement illégaux s’entêtent, c’est parce qu’ils sont appuyés par des nationaux bien placés dans l’Administration.

‘’ Nous sommes des inspecteurs assermentés, quand nous prenons une décision aucune autorité ne doit interférer’’ affirme-t-elle.

Le colonel Moussa Thiègboro Camara, Ministre à la présidence, chargé de la lutte contre la drogue, le grand banditisme et la grande criminalité services, dira quant à lui, que vu la façon dont les installations sont effectuées au niveau de ces sites visités, nous faisons face à une insalubrité qui ne dit pas son nom.

Le Ministre des Pêches, très déçu de ce qu’il a vu sur le terrain, ordonne au colonel Thiègboro Camara de procéder immédiatement aux déguerpissements des occupants de ces lieux.

Il dira plus loin que l’obtention des licences sera désormais sérieusement réglementée et qu’aucune exportation sans le cachet de l’ONSPA ne s’effectuera dorénavant.

Leave A Reply

Your email address will not be published.