Publisher Theme
I’m a gamer, always have been.

MIGRATION: une préoccupation de tous et pour tous

0

 

Avec près de 300 millions de migrants dans le monde, les pays occidentaux continuent toujours d’être les endroits prisés par bon nombre de jeunes africains. Certes, ils sont victimes d’innombrables traitements inhumains et cruels dans les pays de transite et d’accueil, mais ils ne désistent pas à leurs décisions. Le droit international humanitaire à travers ses conventions de 1949  et ses protocoles additionnels du 8 juin 1977 protègent ces personnes pour leur bien-être.

Les personnes migrantes représentent environs 3,2% de la population mondiale. Chose qui prouve que ce phénomène a pris du poids dans le monde. De nombreux ressortissants des pays pauvres quittent leurs pays pour disent-ils aller à la recherche du bonheur à l’occident.

Dans ces aventures, ces migrants sont souvent victimes de tortures ou persécutions. Des traitements inhumains et dégradants et autres peines dans les pays de transit jusqu’aux pays d’accueil. Ces pays sont pourtant signataires de plusieurs conventions relatives à la protection des personnes migrantes.

«Dans les textes, les migrants et les nationaux doivent être traités sur le même pied d’égalité. Mais cela n’est pas respecter. Du coup, certains pays d’accueil violent les droits des migrants et les conventions de Genève de 1949 et ses protocoles additionnels», évoque Philipe Gonga MAMY, chargé des cours de droit dans les universités à Conakry.

Le droit international humanitaire est le fervent défenseur des victimes des peines dans la problématique de la migration. C’est pourquoi, dans la convention  des Nations unies sur la protection des droits des travailleurs migrants et des membres de leurs familles, du 18 décembre 1990, et entrée en vigueur en 2003 oblige les Etats parties à garantir à tous les travailleurs migrants sans discrimination. Pour cet enseignant, il faut que ces pays assurent l’arrivée de ces migrants convenablement dans un cadre juridique respecté.

Certains migrants deviennent demandeur d’asile pour s’installer définitivement dans les pays d’accueil afin d’être à l’abri des malheurs dans leurs pays. «Quelqu’un qui est menacé dans un pays A et qui cherche à être reçu dans un pays B est considéré comme étant un demandeur d’asile», renchéri-t-il.

Les entreprises ont cependant la responsabilité d’éviter d’une part, toute atteinte aux droits de l’Homme qui pourraient entrainer un déplacement mais aussi de prendre des mesures pour remédier cet état de fait.

Fatoumata BARRY

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Radio Jeunesse Guinée Tv

GRATUIT
VOIR