Publisher Theme
I’m a gamer, always have been.

LES TRAVAILLEURS DE LA SOTRAGUI : dans une impasse de galère

0

Ils sont nombreux  ce lundi 11 décembre à se regrouper  encore devant le siège la Société du Transport de Guinée basé à Matoto, tous venus s’acquérir de leur sort après la descente aux enfers de ladite société.

Après trois mois sans salaire et plusieurs négociations qui n’ont pas aboutis à les rétablir dans leurs droits, les travailleurs  de la SOTRAGUI  se sont retrouvés à nouveau pour de nouvelles stratégies dans le but de rentrer en possession des mois de salaire non payé depuis la faillite de la société. Selon le syndicat des travailleurs, l’objectif de cette rencontre d’aujourd’hui consiste à mobiliser le les 721 employés pour se rendre au Ministère en charge du transport pour une sortie de cette période de pénibilité que traversent ces travailleurs. ‘’  Cela fait trois mois que nous sommes ni payés et nous n’avons d’autre moyens. Nous allons en ville pour demander au chef de l’Etat de nous aider à avoir nos droits, c’est eux-mêmes qui ont dit dans la note de service que le syndicat sera associé pour la mesure d’accompagnement, malheureusement cela n’a pas été respecté.’’ A declaré Gassime BANGOURA

Poursuivant Gassime l’autorité compétente ne serait pas capable de les rétablir dans leur revendication. Et le Ministre Oyé GUILAVOGUI ‘’ a découpé plus de 80 bus, et la somme de ces 80 bus vendus pouvait nous payer les trois mois et  ça n’a pas été fait. Je suis allé le voir et il n’a pas accepté de me recevoir d’aller crier où je veux.’’ A-t-il affirmé

La majeur partie de ces 721 chômeurs sont des pères de famille, d’autres sont dans une situation sanitaire très alarmante face a cette réalité, le syndicat Gassime BANGOURA demande à l’état de les payer des 36 mois de salaire pour chaque travailleur en guise de mesure d’accompagnement, si l’État est incapable de payer ces 36 mois, qu’il nous appel autour de la table pour qu’ensemble nous trouvons une solution conclut-il

Précisons que six personnes de ces employés sont  devenus infimes, et un transformé en psychopathe sous le poids de la souffrance a cause d’un salaire mensuel de 800milles.

 Sayons CAMARA

 625 25 46 56

Leave A Reply

Your email address will not be published.