Publisher Theme
I’m a gamer, always have been.

Dr Ben Youssouf KEITA: « La pyramide sanitaire est renversée en Guinée»

0

L’Honorable Ben Youssouf KEITA, président de la commission santé à l’Assemblée Nationale Guinéenne était l’invité de l’émission santé au quotidien sur la Radio Gangan FM ce vendredi 10 mai, pour parler de la vraie face de la pyramide sanitaire en Guinée.
Selon lui, la pyramide est renversée car la quantité de médecins suffit pour assurer la couverture de la population Guinéenne.
« Mais très malheureusement il y a une mauvaise répartition du personnel parce que tout ceux qui sont mutés à l’intérieur du pays, refusent d’aller. C’est pourquoi les 70% de la population rurale ne bénéficient que les services de 30% des agents ».
Dr Ben Youssouf Keita s’est réjoui tout de même de la valeur ajoutée sur le budget alloué au département de la santé ces deux dernières années qui est parti de 2 à 8% , pourtant la CEDEAO recommande à ses pays membres 15% pour la couverture sanitaire.

Pour lui, le Ministère de la Fonction Publique doit prendre toutes ses dispositions pour que les agents soient maintenus à leurs lieux d’affectation afin que la population rurale reçoive les soins en temps réel.
A en croire Dr Ben Youssouf, le nombre de sages-femmes est au-dessous de la norme et c’est un aspect que les gouvernants doivent revoir. Dans l’orientation des étudiants au département de la médecine, la sélection doit être rigoureuse par la simple raison que la défaillance d’un médecin conduit à la tristesse et à la perte en vie humaine.
« La santé est la première condition d’existence car on ne peut pas parler de développement d’un pays sans une couverture sanitaire efficace. Notre commission se battra avec les partenaires afin que le traitement soit une chose facile en Guinée. Le pays souffre d’un manque de qualité car il y a peu de spécialiste», a-t- ajouté.
En ce qui concerne le cas du couple Guisse, l’honorable Keita a rassuré que sa commission s’est autosaisie du dossier afin de comprendre les conditions dans lesquelles la femme a accouché ses quadruplés qui n’ont pas vécus.
« Nous allons entendre le couple la semaine prochaine afin qu’on saisisse le ministère de la santé. A part le médecin il y a autre chose dans ce dossier que le peuple doit savoir, c’est qu’après le décès des bébés, les croquemorts ont demandé quatre cent mille pour laver les corps et à l’enterrement. Le papa a payé deux cent cinquante mille francs…», a révélé Dr Ben Youssouf Keita.
La rédaction


 

Leave A Reply

Your email address will not be published.