Publisher Theme
I’m a gamer, always have been.

Conakry,Mesure d’accompagnement des riverains de Dareslam

0

 

Dans le souci de la sécurisation des riverains de la décharge de Dareslam, le Ministre de l’aménagement et de la ville de Conakry après mainte communiquées de sensibilisations sur les ondes de quelques médias de la place décide d’octroyer une somme de vingt millions francs Guinéens à chacune des 201 familles concernées pour cette opération. La remise des vingt millions a eu lieu dans la salle de réunion  du gouvernorat de la ville de Conakry en présence d’un huissier de justice qui supervise la fiche d’émargement. Cette a été donné par le président de la République Professeur Alpha Condé comme mesure d’accompagnement de ces habitants  qui n’ont que désormais 24 h pour quitter les lieux. Passé cet ultime délais, les autorités prévoient des mesures palliatives afin cette partie soit complément libérée par les occupants pour éviter des drames comme le cas de l’année dernière qui a endeuillé plusieurs familles.

 

 

C’est en présence des deux Ministres concernés à savoir : Dr Ibrahima Kourouma et le Général Bourema Condé respectivement responsable des départements de l’aménagement de l’habitat et de la ville puis de la décentralisation que le gouverneur de la ville de Conakry le Général Mathyrin Bangoura a exposé le niveau de sensibilisation et d’information de la communauté bénéficiaire avec l’appui de Madame la secrétaire administrative de la commune de Ratoma et les deux chefs de quartiers de la zone.

 

Prenant la parole, le Ministre de la décentralisation a expliqué clairement que cette somme qui s’élève à quatre milliards vingt million  de francs guinéens pour les deux cent une familles est un soutien du Président de la République de Guinée pour une mesure d’accompagnement car les premiers occupants de cette localité ont été dédommagé sous le régime du feu Général Lansana Conté. C’est pourquoi on parle mesure d’accompagnement désormais et qu’il faut impérativement faire partir ses occupants pour éviter de soutenir la famille endeuillés mais plus soutenir la population saine et sauve.

 

Selon Dr Ibrahima Kourouma cette l’opération de déguerpissement  était prévu depuis le mois de Ramadamn mais l’instruction a été donnée au chef de l’État de patienter jusqu’à la fin pour le lui permettre proposer une enveloppe d’accompagnement à la population. Il poursuit en disant qu’aucune famille occupante de cette localité n’a un bout de papier attestant qui lui permet de s’installer dans cette zone c’est pourquoi nous disons que c’est une occupation illégale. « Depuis mon arrivée dans ce département j’ai pris à bras le corps cette question de déguerpissement et ce fut la priorité de mes prédécesseurs ; après plusieurs réunion avec la population de ces deux quartiers il a été convenu de venir leur remettre la somme offerte par le Président de la République ici ce soir car le l’opération de libération de la zone démarre après les 24h. Je demande à tous les occupants de venir prendre leurs enveloppes auprès de M. le gouverneur de la ville sinon d’une manière ou autre nous ne manquons pas de moyen de délogement une fois cette ultime date expirée. »

 

Il est à noter qu’aucune des 201 familles n’est venue chercher cette enveloppe d’accompagnement car selon l’un des chefs de quartier cette réticence est due à la faiblesse du contenus de celle et que certaines familles ont été omissent. Ce pendant les autorités administratives appel à l’esprit citoyen de cette population de bien libérée la partie tout venant retirer leurs sommes d’argent.

 

La rédaction : 00224 625 25 46 56

Leave A Reply

Your email address will not be published.