Publisher Theme
I’m a gamer, always have been.

Kaloum: les femmes de l’opposition réclament la justice

0

Les femmes de l’opposition toutes habillées en tenue blanche et rouge, ont marché ce mercredi 28 mars à kaloum du buffet de la gare jusqu’au ministère de la justice réclamant la justice pour leurs enfants tués pendant les marches organisées par l’opposition républicaine a Conakry.

Nous sommes à kaloum précisément la rue parc conteneurs. pendant que le soleil se meut doucement vers le zénith l’atmosphère devient de plus en plus chaude. Jusqu’à 11h 45min la mobilisation et l’affluence n’étaient pas au rendez-vous et cela a rendu perplexe certains observateurs.
C’est à 12h quand madame DIALLO Halimatou Dalein et son cortège apparaissent, une présence qui attise l’engouement et un seul slogan retenti  »la justice pour nos morts ».

L’équipe étant bien constituée, elle se dirige tout droit vers le ministère de la justice en passant par le parc des conteneurs, et l’ambassade du Nigeria.
Ensuite, toutes révoltées dans leurs tenue blanche et les têtes couvertes de tissus rouges scandent selon leur possible  »juste pour nos morts ». Sur la banderole et les bancartes on voyait les photos des jeunes tués accompagné de voir la photo.

Les femmes en marche

Dans la foulée, pendant que le soleil est au zénith dans une canicule de chaleur madame Halimatou affirme que << nous allons au ministère de justice pour un plaidoyer, et nous demandons la justice et trop c’est trop,>> dit-elle avec un ton ferme.
Devant le département de Me Cheick SACKO Les mamans sont déterminées pour se faire entendre par le Ministre << nous venons rencontrées le ministre de la justice, lui demander humblement que la justice soit faite. Il y’a 94 de nos enfants qui sont morts… Nous mères, nous épouses, nous demandons que les assassinats ciblés soit arrêtés, >> déclare Hadja Salimatou une manifestante dans un ton très remonté.
Après une vingtaine de minutes le ministre Ckeick SACKO sort enfin de son bureau pour écouter le message des femmes. Dans son allocution de la circonstance Madame Bah Maimouna DIALLO la coordinatrice de cette marche, au nom des femmes de l’opposition s’adresse au ministre garde des sceaux en ces termes <<nous venons vers vous pour que vous nous aidiez à savoir qui tuent nos enfants… Nous sommes fatiguées de voir nos enfants tués dans la rue comme des poulets par ceux qui sont cessés de les protéger. >> dit-elle dans une voix étranglée par la tristesse et le pleure.
Enchaînant madame BAH, elle a tout de même interpellé maître Sacko sur quoi faire pour  le pays << il y’a beaucoup de choses à faire dans ce pays qui ne soient pas à tuer les enfants, l’avenir de demain. Prenez votre responsabilité pour que ça s’arrête monsieur le Ministre,>> a-t-elle précisé.
De son côté, le ministre de la justice, garde des sceaux a précisé aux femmes << Il faut que dans notre pays, qu’on dépasse les passions, qu’on dépasse les anathèmes, il faut qu’on pense à ce qui ne marche pas, y compris la justice.>> a-t-il affirmé.
Pour finir le ministre a aussi rassuré les femmes qu’il sera suite au mémorandum déposé.
Cette marche a été quasiment sécurisée par les femmes gendarmes.

Moussa keita 624173269

Leave A Reply

Your email address will not be published.