Publisher Theme
I’m a gamer, always have been.

Commentaire: Kassory pourrait-il lutter contre la malversation financière ?

0

 

 

A quelques heures de sa nomination en qualité de premier Ministre, Dr.  Ibrahima Kassory Fofana a dans son tout premier discours en face de la presse avoué que sa priorité serait de lutter contre la malversation financière qui a pris une grande portion dans l’administration Guinéenne. Il dit être prêt a démantelé toute personne qui se fera le devoir de faire du détournement des biens publics une monnaie courante. Il a réussit à afficher une volonté  manifeste de traduire en acte ce que ses prédécesseurs n’ont  pas pu  durant leurs gestions à la tête des différents  gouvernements qui se sont succédés depuis l’arrivée du Professeur Alpha CONDE au pouvoir ; celui de faire partir et poursuivre ceux qui confondent le trésor public et la poche personnelle comme destination des fonds publics.

 

 

 

Il est vrai que le décret du président de la République révoquant Messieurs Paul Moussa Diawara et  Sékou Camara laisse plané des doutes dans la tête de certains observateurs qui se posent une multitude de questions à savoir : –pourquoi c’est maintenant que le président se réveille après plusieurs années de dénonciation par les acteurs de la société ?-Est-ce que c’est une opération de feu de paille juste pour permettre à la population de donner de crédit au nouveau gouvernement ?etc.

 

Il est normal de se poser toutes ces questions car les acteurs de la société civile  dénoncent en longueurs de journée des cas de détournements de la part de certains hauts responsables de l’État mais rien n’a été fait sous l’ère des deux premier Ministres précédent par des raisons qu’on ignore pour le moment. Mais il faut noter que si cette chasse aux sorcières visent à mettre fin aux détournements et traduire en justice tout ceux qui s’adonnent à cette pratique néfaste dans l’administration publique. La population Guinéenne se réjouira de l’arrivée du nouveau gouvernement si cette bataille reste est engagée pour traquer les payeurs de notre économie qui profite a une minorité de Guinéens. Elle ne doit nullement être orientée seulement contre un nombre d’administrateurs pour des règlements de compte.

 

Monsieur le premier Ministre le regarde de la population se tourne désormais vers vous car nombreux sont parmi eux  qui attendaient des enquêtes et audites sur la gestion financière du pays depuis l’arrivée du président actuel en 2010.Si c’est par votre souhait que le décret est tombé, le peuple attend la  la suite, celle de la poursuite judiciaire deux D.G afin de savoir si les deux sont coupables ou non. En attendant il faut mettre impérativement en place une commission d’ audite pour passé en pain et faim la gestion de tous les registres financiers de l’État et appliquer une procédure commune à tous ceux qui seront dans la situation régulière.

 

Cet acte est un  réveil tardif de la part du président de la République aux  yeux de certaines  politiciens et ne sera jamais diligenté car il vise seulement les pièces angulaires du parti au pouvoir et que l’ordre pourrait venir du jour au lendemain de mettre fin ou faire une décantation.

 

L’O.G.P. et l’O.G.C. ne sont pas les seuls  d’où les enquêtes doivent se limiter car il existe plusieurs secteurs dont la gestion reste flou aux yeux de la population Guinéenne et qui mérite d’être misent sur la place publique ; certes une partie de la population est satisfaite de ce premier geste car il permet d’envoyer un signal fort aux dirigeants de connaitre la différence entre bien public et privé. Il est temps que les acteurs de la société civile se réveillent  tout en accompagnant cette initiative à cœur vaillant. On attend la suite de ce combat.

 

La rédaction: 00224 625 25 46 56

 

 

 

 

 

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.