Publisher Theme
I’m a gamer, always have been.

ÉDITORIAL: Un système de santé tout malade

0

 

La situation sanitaire de la population guinéenne laisse à désirer. Une multitude de maladies les frappent de plein fouet. Des maladies cardio-vasculaires, des infections pulmonaires, des épidémies et tant d’autres sont les fidèles amies des Guinéens. Aucun établissement de santé n’est disposé de façon efficace et prompte de venir au bout de ces pathologies.

Les autorités guinéennes ont toujours relégué au second plan la santé de la population car, le budget alloué à ce secteur pour chaque année a toujours été de moins de 5% du budget national.

Les infrastructures sanitaires sont rarissimes et beaucoup sont dans un état de vétusté considérable. Les deux centres hospitalo-universitaires uniques du pays ne respectent aucune norme digne de nom, des bâtiments désuets, une carence d’équipements sanitaires performants, parfois manque d’électricité dans les services stratégiques des hôpitaux. Tout récemment, une dizaine de bébés ont perdu la vie à l’hôpital de Donka par manque d’électricité. Au-delà de cette défaillance infra structurelle et électrique dans les centres médicaux, un autre élément et pas le moindre affecte considérablement le secteur de la santé, c’est le personnel médical. Un personnel dont la plupart est mal formé.  Ne respectant point l’éthique et la déontologie médicale, pire, beaucoup sont ces médecins dépourvus de toute préoccupation morale, le coté pécuniaire prend le dessus de l’humanitaire, aucune vie humaine n’est à sauver sans des espèces sonnantes et trébuchante et c’est ça la formule de ces médecins fripouilles. Que font-ils du serment d’Hippocrate ? Peut-on dire  que le serment d’Hippocrate est transformé en serment d’hypocrite ?

Les cliniques médicales pullulent partout, elles sont même devenues aujourd’hui des centres de refuge pour ces infirmiers ayant perdu de repère et sans aucune formation conséquente qui, parfois d’ailleurs enveniment la situation sanitaire des patients. Autant de facteurs qui font claudiquer le système sanitaire de la Guinée.

Face à cette situation, comment la Guinée peut-elle être disposée à contrarier des maladies pandémiques ou épidémiques ?

Ebola est venu trouver un système de santé affaibli, du coup elle a eu raison et elle s’est fait une place de choix dans la quasi-totalité des agglomérations du pays avec des conséquences funestes. Les centres épidémiologiques censés diagnostiquer, prévenir et éventuellement traiter les maladies épidémiques sont sans équipements adéquats, des appareils archaïques, aucune adaptation aux exigences modernes.

Ils nous ont fait savoir et ont crié sur tous les toits que ’Ébola a été une opportunité, alors que cette opportunité se concrétise d’ores et déjà en construisant des CHU dans toutes les régions du pays, des centres de santé dans les communes urbaines et rurales, rénovation des établissements sanitaires et leur dotation en appareils de dernière génération, une formation continue du personnel de la  santé pour une qualification conséquente et un travail concluant.

La croissance sociale et le développement humain d’un État se traduit à travers un système de santé solide pouvant répondre à tout instant au besoin du moment.

Mamadou Bella DIALLO

Leave A Reply

Your email address will not be published.