Publisher Theme
I’m a gamer, always have been.

OUMOU CAMARA PRÉSENTE LE BlLAN ÉLOGIEUX DU MINISTERE DES TRAVAUX PUBLICS DE L’ANNÉE 2017 ET LES PERSPECTIVES DE 2018 À LA PRESSE

0

En poursuivant l’action gouvernementale contribuant à l’amélioration des conditions de vie des populations guinéennes et l’accélération du progrès économique du pays, le ministère des travaux publics a organisé sous la présidence de Mme la Ministre, une rencontre avec la presse guinéenne, ce mardi 09/01/2018 au Cabinet dudit Département.

Deux points essentiels étaient à l’ordre du jour:

1- présentation du bilan 2017 et perspectives 2018;

2- Souhait de meilleurs vœux de la nouvelle année 2018 du personnel ministère des travaux publics à l’attention de madame la Ministre.

Les infrastructures routières contribuent essentiellement à la transformation économique durable et inclusive qui est l’un des quatre piliers du PNDES.

Pour réaliser ces infrastructures, notre Ministère a élaboré un document de stratégie sectorielle basé sur deux axes : Les réformes institutionnelles et les actions opérationnelles.

Chaque axe comprend des objectifs stratégiques avec des actions prioritaires.

Cette année 2017, les activités qui étaient prioritairement programmées se présentent comme suit :

-Développement du réseau routier;

– Démarrage des travaux de construction de la route Lola-Frontière Côte dIvoire ;

– Achèvement des travaux de construction de la route 2X2 voies Dabompa-Km36 et du Pk36- Coyah ;

– Achèvement des travaux daménagement de la route Nationale RN2 entre PK 63 de Kissidougou – Gueckédou ;

– Construction de la route Kankan-Kérouané (145km)-Beyla ;

– Construction de la route Coyah-Farmoriyah (Frontière Sierra Léone);

– Construction dun pont sur les fleuves Koussi à Télimélé, Milo à Kérouané et Sankarani à Mandiana;

– Entretien et renforcement la protection des trois réseaux;

– Mise en place dun vaste programme de remise en état du réseau routier fortement dégradé ;

– Opérationalisation des postes de pesage et de péage ;

– Établissement le cadre juridique et organisationnel sectoriel dans une optique de bonne gouvernance;

– Adoption de la Stratégie sectorielle ;

– Elaboration, adoption et application des textes règlementaires du secteur ;

– Elaboration des textes règlementaires pour lancement dune Agence Routière couplée aux FER& CASER.

– Renforcement et soutien aux services techniques pour un suivi technique efficace;

– Mise en œuvre d’un programme de formation du personnel ;

– Renforcement de capacités des organes de suivi : Laboratoire Bâtiment& TP – Base de Données Routière – Système d’Information Géographique ;

Le présent rapport fait état des principales activités menées par le Ministère des Travaux Publics durant lannée 2017 avec comme feuille de route le PNDES, la stratégie sectorielle et les conclusions de la retraite gouvernementale.

ACTIVITES REALISEES ET RESULTATS OBTENUS

L’année 2017 s’est caractérisée par la consolidation des acquis de 2016 à travers la poursuite et lachèvement de certains chantiers d’une part et le lancement des autres grands projets d’autre part.

Ces principales activités portent sur :

DEVELOPPEMENT DES RESEAUX ROUTIERS.

Pour l’atteinte de cet objectif, le département a réalisé les activités suivantes :

Le démarrage effectif des travaux de la route Lola-Danané, long de 40Km ;

Lachèvement des travaux de construction de la route 2X2 voies du Pk36- Coyah ;

Lachèvement travaux daménagement de la route Nationale RN2 entre Kissidougou PK53-Gueckédou, long de 63 km ;

Lachèvement des travaux de construction du Pont Kaka ;

La ratification de laccord de prêt pour la réhabilitation de la route Nationale N°1, Dabola Kouroussa (160 Km), et 18 Km de la Route Nationale N°2 de Pk63 de Kissidougou à Gueckédou (Kondembadou) et le lancement de lAppel dOffre dont les dépouillements sont en cours ;

La ratification de laccord de prêt pour la réhabilitation de la route Coyah-Farmoriyah (Frontière Sierra Léone) et le lancement de lAppel dOffre pour les travaux.

Lachèvement et la validation des études techniques APD et DAO pour la construction de deux ponts sur les fleuves Koussi à Télimélé, Milo à Kérouané:

Le lancement des Appels dOffres et la préparation des deux contrats qui sont en cours de signature;

La préparation et lancement des Appels dOffres pour les études APD et DAO du pont de Sankarani à Mandiana. Le contrat est également en cours de signature.

Le Lancement de bitumage des transversale T8, T9 et T10 à Conakry.

Entretenir et renforcer la protection des trois réseaux

Pour latteinte de cet objectif, nous avons réalisé les activités suivantes :

La poursuite du programme de remise en état du réseau routier fortement dégradé, les Marchés dentretien ont été réalisé sur les trois catégories de réseaux :

-Plus de 500 km de Routes Nationales semi réhabilitées, Coyah-Kindia-Mamou-Dabola, Mamou-Dalaba-Pita-Labé, Nzérékoré-Beyla dans le cadre des travaux durgence;

– Plus de 500 km de Route Nationale entretenues (Dabola-Faranah, Labé-Tougué, Labé-Mali, Sana-Kérouané-Beyla, dont certains travaux sont terminés et dautres sont en cours dexécution ;

– Plusieurs ouvrages de franchissements sur les Routes Nationale sont entretenus (4 ponts métalliques de Tanènè entre Dubréka-Bofa RN3, le pont Wankoun 1 entre Coyah-Kindia sur la RN1, le pont métallique de Fanyé entre Coyah-Forecariah RN4, Pont sur le Konkouré entre Kindia Télémélé, Pont sur Balandou entre Faranah Dabola, Pont sur le Tominé entre Gaoul Télémélé, Pont métallique sur le fleuve Waou à Nongoa et réhabilitation de 7 Bacs fluviaux.

– Currage de 113 km de caniveau à Conakry

– Le lancement des travaux de réhabilitation et de construction pour 1.505 Km de Routes Préfectorales et Communautaires dans toutes les préfectures du pays;

– Bitumage de Plus de 30 Km de Voies Urbaines à Conakry et le démarrage des travaux dentretien dans les 5 Communes de Conakry.

Lopérationnalisation des postes de pesage et de péage, les activités suivantes ont été réalisées :

Elaboration et transmission du DAO pour la validation du bailleur

Préparation et signature des textes d’application de la loi sur la protection du patrimoine routier ;

Mise en place et le démarrage effectif de la brigade de protection du patrimoine routier ;

Acquisition en cours d’un pèse essieu mobile.

Etablir le cadre juridique et organisationnel sectoriel dans une optique de bonne gouvernance

Pour l’atteinte de cet objectif, nous avons réalisé les activités suivantes :

L’adoption du projet de la Stratégie sectorielle routière;

Lélaboration, ladoption et lapplication des textes règlementaires du secteur, les actions suivantes ont été réalisées :

Elaboration et présentation au Gouvernement, le statut de lAGEROUTE ;

Elaboration, présentation et adoption des statuts du LBTP et du CASER

Elaboration et signature du Décret portant la révision de la classification des routes.

Renforcer le soutien aux services techniques essentiels pour le suivi technique

Pour latteinte de cet objectif, nous avons réalisé les activités suivantes :

La mise en uvre dun programme de Renforcement de capacité du personnel, les actions suivant ont été réalisées :

Organisation des ateliers de formation des cadres sur trois thématiques:

a) Le Partenariat Public Privé;

b) La Gestion Axée sur les Résultats;

c) La rentabilité économique des projets routiers.

Organisation de formation dune vingtaine de cadres de lIGN au Maroc sur la cartographie et la géodésie.

Lactualisation de la banque de donnée routière ;

Elaboration de schéma itinéraire sur près de 4000Km de route nationale et 500Km de voirie urbaine dans les 33 préfectures de la Guinée par les jeunes cadres avec lencadrement de leurs ainés plus expérimentés.

Ces données traitées vont alimenter la Banque de Données Routières.

Le Renforcement de capacités des organes de suivi :

Signature d’un contrat d’acquisition de Sept véhicules pour les services techniques du Ministères ;

Signature d’un contrat d’acquisition de matériels informatiques et de communication pour les services Ministère ;

Signature dun contrat dacquisition de pénétromètre et équipements accessoires pour le laboratoire.

CONTRAINTES DANS LA MISE EN UVRE

Les contraintes et les difficultés sont dordre institutionnel, administratif et financier.

Institutionnel :

En 2017, il faut noter une amélioration sensible des efforts de synergie d’action entre les structures de l’Etat, notamment les Finances, Plan et Coopération Internationale.

A titre d’exemple et grâce à la synergie d’action gouvernementale, le Ministère a fait gagner à la Guinée deux années par rapport à une démarche classique sur le projet de Coyah-Farmoriah.

Administratif :

Comme l’année passée, la lenteur administrative est un problème auquel le Ministère a fait face. A ce niveau aussi, on peut noter une amélioration sensible notamment avec certains financements extérieurs grâce aux réformes et lengagement de tous.

Financier :

Linadéquation entre crédits alloués et besoins des travaux ;

Le retard dans le paiement des décomptes des entreprises sur le BND.

A ce niveau également, il faut saluer les efforts fournis par le gouvernement dans ce sens.

CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS

De ce qui précède, on peut affirmer que le Ministère des Travaux a largement atteint lessentiel des résultats attendus en 2017.

Et cela grâce aux efforts conjugués de tous, des plantons aux Directeurs Généraux et nationaux dune part et au soutien du Président de la République et de son Gouvernement.

Par ailleurs, il faut noter que le retour des partenaires techniques et financiers dans le secteur qui était une priorité est devenu une réalité.

Ainsi, nous tenons à conserver la confiance retrouvée de ces partenaires en gardant les bonnes pratiques de gouvernance, de lefficience et de performance dans la gestion du secteur.

Donc, la principale recommandation est le maintien et la poursuite des réformes engagées et lamélioration des efforts de gouvernance pour le retour effectif et massif des partenaires techniques et financiers sortis du secteur et le maintien de ceux qui veulent en sortir.

Par ailleurs, encourager le Partenariat Public-Privé dans le financement et gestion de certains travaux sous forme BOT en renforçant la capacité des acteurs concernés.

ACTIONS ENVISAGEES POUR LANNEE 2018

Les actions envisagées en 2018 consistent à poursuivre les activités entamées.

Notamment démarrage des travaux ci-après :

1. La construction des ponts de Koussi, Milo et Sankarani ;

2. La reconstruction de la route Dabola-Kouroussa et les 18Km de la route Pk63 Kissidougou-Gueckedou ;

3. La reconstruction de la route Coyah- Farmoriah ;

4. Le lancement du reste de tronçon de la route Gueckedou-Gueckedou (kondebadou) ;

5. La reconstruction de la route Coyah-Dabola (367Km) ;

6. La Modernisation des voiries et la construction de 6 échangeurs à Conaky, financement chinois ;

7. La construction de la route Boké-Quebo, financement BAD-UE ;

8. La vulgarisation de la technique de pavage sur les voiries des villes de lintérieur ;

9. La mise en application effective du règlement 14 de la CEDEAO et les textes dapplication de la Loi relative à la protection du patrimoine routier ;

10. La mise en place effective dune agence routière ;

11. Le renforcement et la diversification des ressources du FER ;

12. la poursuite du renforcement de capacité des différents services du Ministère notamment le Laboratoire de Bâtiment et des Travaux Publics (LBTP), le Centre dAppui et de Suivi des Entreprises Routières (CASER), lInstitut Géographique National (IGN).

Chers collègues, ce résultat est le vôtre.

Cest pourquoi, nous devons jalousement garder la solidarité et lesprit déquipe dans tous nos actes car la finalité est que cest notre pays la Guinée qui gagne.

Ce résultat naurait pas être aussi possible si nous ne bénéficions pas laccompagnement constant des entreprises de BTP qui, nuit et jour sont appelées à des interventions urgentes surtout dans notre contexte de réforme contraignante de gouvernance. Soyez en remerciés pour votre disponibilité.

LAssistance Technique du Programme dAppui au Secteur des Transports et tous ceux qui de près ou des loin au contribué à l’atteinte de ces résultats.

ces résultats ne doivent pas nous faire oublier les nouveaux enjeux et défis dans notre secteur. Cest pourquoi, je renouvèle mon appel, au nom du Président de la République et de son Gouvernement à toutes les bonnes volontés pour le développement durable et inclusif de notre pays.

À son tour, Madame la ministre a retourné l’ascenseur à l’ensemble du personnel de MTP en leur souhaitant ses meilleurs vœux pour l’année 2018.

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Radio Jeunesse Guinée Tv

GRATUIT
VOIR