Publisher Theme
I’m a gamer, always have been.

Guinée: Une rentrée scolaire dans un contexte de crise

0

Prévue ce 3 octobre 2018 sur toute l’étendue du territoire, la rentrée scolaire a connu moins d’engouement par endroits. Dans la commune de Matoto par exemple, les écoles privées et publiques visitées, partout c’est la rénovation des salles de classe qui sont en manque d’immobiliers et les nettoyages dans ces établissements.

Lors de nos passages dans certaines écoles pour des constats, nous avons remarqué que, du collège Almamy Samory Touré au lycée El hadji Boubacar Biro et autres écoles, ce fut les mêmes remarques. Quelques petites différences se dégagent seulement.

Au collège Almamy Samory Touré, un côté de l’établissement est en rénovation, seul le second pourra accueillir les élèves. Ce qui a permis aux responsables de cette école de prendre une disposition particulière.

Selon Ahmed Moussa Condé, directeur des études des promotions de la 9ème et 10ème année, tout est mise en place pour ne pas que cette rénovation impacte les cours mais il faut combiner les classes.

«Nous avons mis en place toutes les dispositions pour le démarrage des cours mais retenez que nous sommes oubligés de combiner les promotions. Ce matin les enseignants ont répondu à l’appel mais pas d’élèves pour le moment», a expliqué le directeur des études. Il poursuit en demandant aux parents d’élèves de laisser les enfants venir à l’école car les programmes d’enseignements sont en fonction du calendrier scolaire.

De là, nous nous sommes rendus à l’école primaire. Une équipe de la gendarmerie était stationnée à la porte. Sa mission, veiller sur tout mouvement pouvant créer le désordre au sein de l’école.

Par ailleurs, au lycée Boubacar Biro Diallo, il n’y a pas de rénovation mais plutôt la construction de nouveaux bâtiments afin d’accroître la capacité d’accueil de cet établissement. Selon le proviseur Alhassane Bérété, les encadreurs et professeurs au programme du jour on répondu à l’appel «mais l’absence des enfants n’a pas permis qu’on démarre les cours». Il dit être choqué par cet absence des apprenants à l’école.

Même constat dans la cour du lycée Léopold Sédar Seinghor.

Il faut néanmoins retenir que cette rentrée scolaire session 2018-2019 se déroule dans un contexte de grève encore déclanchée par le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG) version Aboubacar Soumah. Les négociations qui ont été entamées avec les délégués du gouvernement sont au ralenti.

Sayon Camara

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Radio Jeunesse Guinée Tv

GRATUIT
VOIR