Publisher Theme
I’m a gamer, always have been.

ALYA ALPHA BANGOURA: « A PELAL, NOUS N’AVONS PAS CONNU LES COURS EN RETARD »

0

Le groupe scolaire Pelal International est un établissement d’enseignement privé sis à Sonfonia. À ce jour, les cours sont exécutés à 95%  et les candidats multiplient les efforts pour aborder les examens du 18 au 29 juin.

Cette année le cours normal des cours au secondaire a été perturbé par la grève des enseignants et cela a engendré 5 semaines de perte. Pour combler ce vide et éviter que les programmes ne soient non achevés, les autorités éducatives ont donc fait quelques réaménagements en supprimant les compositions du deuxième semestre, les congés et repoussé les activités d’apprentissage.

Certes, la grève des  enseignants a provoqué le retard dans toutes les écoles du pays, qu’elle soit privée ou publique. Mais à Pelal, la direction a anticipé les choses pour consolider la formation des  élèves surtout ceux en situation de classe d’examen. « A Pelal, nous n’avons pas connu les cours en retard. Surtout au niveau des candidats, la suppression des congés n’est pas une nouveauté. Cette année pour les congés de paque, mes élèves n’ont bénéficié que trois jours. Et cela nous a permis d’avancer dans le programme, » affirme Alya Alpha BANGOURA, directeur des études.

Enchainant, M. BANGOURA dans l’optique d’une bonne formation de ses apprenants, il déclare : « Même au moment de grève on se débrouillait de venir travailler avec les candidats. Donc de façon générale le retard à Pelal n’était pas considérable. Au jour d’aujourd’hui nous sommes dans une progression de 95% à tous les niveaux, » a-t-il précisé.

L’année dernière cette école comme d’autres n’ont pas connu de succès au bac. Et pour éviter les mêmes résultats de l’an passé plusieurs reformes ont été envisagées notamment : « les cours de révision de lundi au vendredi, qui sont organisés soutenus par la direction. Ensuite on a convoqué les parents des candidats de 10ème et terminale pour mettre chacun devant sa tâche. Parce qu’on a constaté que les parents ont tendance à démissionner dans l’encadrement des enfants. » Dit le directeur des études.

Les élèves de leur côté se montrent visiblement prêts à affronter le baccalauréat unique session 2018. Selon Ibrahima Sory BAH élève de la terminale science sociale, que plusieurs de leurs professeurs ont terminé le programme à ce jour. « Dans l’avancement des cours, mon cœur est comblé de joie. Parce que les cours sont bien dispensés. Et je suis prêt à 90% à affronter le bac.»

Précisons que le groupe scolaire Pelal international présente cette année un effectif de 61 candidats aux examen nationaux, toutes options confondues. D’ailleurs un effectif qui offre tout le plaisir à l’enseignant de bien dispenser son cours contrairement à un nombre pléthorique.

Moussa KEITA

 

 

 

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Radio Jeunesse Guinée Tv

GRATUIT
VOIR