Publisher Theme
I’m a gamer, always have been.

L’Unité Nationale est-elle possible en Guinée ?

0

« L’Unité Nationale, seule condition de Développement d’une nation. Elle mérite d’être entretenue et sauvegardée. » Tels ont été les propos de M. Amara KEITA lors de sa 2ème sortie médiatique et qui a accepté d’accorder cette interview à la rédaction de la rjg-tv.com que nous vous proposons ce dimanche 3 juin 2018.

 

RJG-TV: Qu’est-ce qui a motivé cette 2ème sortie ?

KEITA: C’est parce qu’il est de mon devoir en tant que Guinéen, de contribuer peu soit-il, à apporter ma part de pierre dans la construction d’édifice National, mais aussi mon désir ardent de voir maintenant ce pays se relever. Et comme cela ne peut se faire sans l’unité, c’est pourquoi le thème de cette deuxième sortie est axé sur l’Unité nationale, accessible déjà sur ma chaîne YouTube au : https://youtu.be/6WjAuKHE6fQ.

 

RJG-TV: Oui mais d’autres pensent que vous êtes venu comme incitateur du peuple contre le pouvoir central, qu’en pensez-vous ?

KEITA: Pas du tout et loin de ça. D’ailleurs je conseillerai à tous ceux qui pensent à cette hypothèse, de taper sur YouTube « Conseil aux Jeunes de Guinée » pour ma première vidéo et, cette deuxième au lien ci-haut. Ils verront bien que ma vocation n’est jamais contre un pouvoir quel qu’il soit, mais plutôt contre la faiblesse de nos intellectuels élus, à rationnellement gérer un tout petit pays comme la Guinée. Donc, je ne suis pas un incitateur, mais plutôt emmener le peuple à une prise de conscience et, voir la réalité des choses au-delà de tout.

 

RJG-TV: Alors quand on a suivi cette deuxième vidéo, vous disiez dans un passage que : « Lorsqu’un peuple cesse de se plaindre, c’est qu’il cesse de penser ». Dans ce cas, est-ce voulez-vous emmener le peuple à une contestation continue ou quoi ?

KEITA: Je ne veux pas emmener le peuple à une contestation continue. Ce passage interpelle le peuple, qu’en dehors de toutes distractions politiques, il pourra obliger le pouvoir à mieux servir le pays. Étant donné que le peuple sait les défaillances de nos institutions aujourd’hui, donc il ne doit    avoir ni le temps, ni la patience morale de se préoccuper de ces éléments de défaillance. Et c’est de ça j’appelle « se plaindre » et non une contestation continue.

 

RJG-TV: Selon vous, c’est quoi le problème de la Guinée aujourd’hui ?

KEITA: Le problème actuel de la Guinée, c’est le manque d’unité du peuple. Et on ne pourra jamais envisager l’Unité sans la volonté individuelle de ce  même peuple.

Nous voyons aujourd’hui, que notre Constitution ne sert plus à affaiblir et inquiété le pouvoir contre les abus pour nous protéger.  Nous voyons aujourd’hui, que le peuple ne choisi jamais son candidat dans notre prétendue Démocratie. Nous voyons aujourd’hui, les pouvoirs ne sont pas   séparés chez-nous. Nous voyons aujourd’hui, ceux qui doivent être nos serviteurs qui sont nos maîtres. Et nous voyons également,  que même les    pays qui ont connue la guerre nous dépassent encore.

C’est vrai on parle de la liberté d’expression, mais absolument sans aucune   force contraignante. Donc, on a le droit de blablater et tant que ça n’a pas   d’effet, on a le Droit. Mais une fois que ça commence à changer des choses comme ce cas, en ce moment, soit on cherche à te corrompre, et si ça ne marche pas, on te calomnie, on te tue froidement sans justice après; peut-être même t’es expulsé de ton pays et c’est tout. Donc, nous devons refuser cela, ne faut pas que nous sous-estimions notre force, sinon nous participerons à notre propre impuissance politique.

Nous devons être vigilant et de ne jamais perdre de vue la devise nationale, qui est : « Travail, justice, solidarité ». Et surtout comprenons que quel que soit le problème, la solution est à nous.

Seule l’Union dans le travail et la justice, nous nous libérerons

 

RJG-TV: Dans ce cas, qu’est-ce que vous proposez ?

KEITA: D’abord, il faut une sensibilisation et de prise de conscience de tous  les intellectuels normaux de la Guinée. Ensuite :

  • Nous devons utiliser l’audace et la détermination ;
  • Refuses le confort et l’acceptation au profit de l’intérêt du peuple ;
  • Émancipons-nous en allant au-delà de nos clivages politiques et ethniques ;
  • Ayons confiance en nous et ne dites jamais que c’est impossible ;
  • Ne soyons pas indolent, la passivité, le conformisme et l’irresponsabilité ;
  • Et refusons également l’aveuglement social organisé par les faux discours et le surmoi social, entretenu par certaines classes médiatiques.

RJG-TV: Vos derniers mots ?

KEITA: J’aimerais dire au peuple de Guinée,  qu’il n’y a ni un peuple de l’opposition ni un peuple de mouvance, il n’y a qu’un seul peuple, et ce peuple, c’est celui de Guinée.

Tous mes encouragements également à l’endroit de tous les hommes de       vertu, de près ou      de loin, qui font un sacré boulot à l’interne comme à l’externe, pour que ce pays change. Qu’ils sachent, que l’histoire retienne tout ce qu’ils ont entrain de faire ou déjà fait pour cette nation.

Qu’ils sachent également, que ce sont eux que nous observons et que nous prenons comme models d’exemples à suivre, car la Guinée ne mérite jamais un tel sors.

Merci !

La rédaction

Leave A Reply

Your email address will not be published.