Publisher Theme
I’m a gamer, always have been.

Famory Magassouba : « Je n’ai pas peur de l’ambition quand elle est au service exclusif d’une bonne cause »

0

Chômage massif des jeunes, criminalité, corruption, impunité, immigration clandestine, occupations anarchiques des patrimoines de l’État, faiblesse du système éducatif… tels sont entre autres les tristes réalités de la Guinée actuelle. Ces réalités constituent aussi et de façon légitime des motifs de révolte de la jeunesse guinéenne souvent écartée du jeu politique.

 Jadis promoteurs des associations et ONG (organisations non gouvernementales), les jeunes guinéens émigrent de plus en plus vers les mouvements à caractère politique, avec dans leur gibecière des propositions de solutions qui transcendent tous clivages ethniques et régionalistes de la vieille classe politique. L’un des nouveaux nés dans ce milieu est le Mouvement OSER représenté par  Famory Magassouba connu sur les réseaux sociaux sous le pseudonyme « honorabl famory Magassouba » que nous recevons dans cet entretien exclusif.

 RJTV : Veuillez-vous présenter à nos nombreux lecteurs?

Famory Magassouba : Je suis Famory Magassouba, diplomé en licence-3ème promotion LMD(2012)  au Départ Histoire à l’Université GLC de Sonfonia. Actuellement, je prépare un Master en Relations Internationales.

Sur les réseaux sociaux vous vous faites appeler « honorabl famory Magassouba », êtes-vous député ?

(Rire) Non, je ne suis pas député à l’Assemblée Nationale, du moins pas encore. Mais c’est un rêve  que je nourris depuis trois ans maintenant.

C’est quand même une grande ambition non ? D’ailleurs pourquoi vous ambitionnez d’être député ?

Je n’ai pas peur de l’ambition quand elle est au service exclusif d’une bonne cause. L’Assemblée nationale est un maillon essentiel dans la construction d’un État démocratique car  les grandes nations se bâtissent sur des grandes lois ou principes. Et ce rôle est une des prérogatives des députés.  Au-delà de cette prérogative, l’Assemblée Nationale contrôle les actions du pouvoir exécutif. Malheureusement, la réalité en Guinée est tout autre.

 Parlez-nous du Mouvement OSER que vous avez initié ? Et qu’elle est sa particularité ?

OSER est un mouvement national qui signifie Œuvrer- Servir-Emerger-Rassembler. Le mouvement OSER est créé par des hommes et femmes mus par la volonté d’apporter leur pierre à l’édification d’une Nation démocratique, prospère et solidaire. L’objectif du mouvement OSER est de Rassembler toutes les forces progressistes autour des valeurs qui fondent la République ; des valeurs condensées dans notre devise : Travail- Justice-Solidarité.  En cela, nous pensons que nous partageons les mêmes  ambitions légitimes que beaucoup de mouvements en République de Guinée.

Cependant, ce qui  démarque OSER des autres mouvements est que le nôtre est trans-temporel et trans-générationnel. C’est-à-dire que nous refusons de limiter nos actions à une simple élection d’un jeune à la magistrature suprême en 2020. Nous pensons que le problème de la Guinée est beaucoup plus structurel. Nous devons éviter de basculer vers un conflit générationnel qui serait dommageable. Ce que nous avons en face, c’est un Groupe organisé d’oppresseurs issus de tous âges et milieux qui cherchent à perpétuer leurs intérêts égoïstes au détriment de la majorité écrasante de la population.

Enfin, le Mouvement OSER, bien qu’étant politique n’est cependant pas le vassal d’aucun parti ou homme politique. Bref, le Mouvement OSER est une organisation indépendante.

 Quelle analyse faites-vous de la situation politique en Guinée ?

La Guinée a eu le malheur au cours de son  histoire récente de connaitre deux types de gouvernance totalement antinomiques. D’un côté, la voie non capitaliste qui n’est autre que le socialisme rebaptisé piloté par un parti unique ou parti État. De l’autre côté, la deuxième République caractérisée par l’économie de marché (un libéralisme débridé) au plan économique et le pluralisme démocratique au plan politique. IL est évident que cette transition brutale et radicale a provoqué des effets indésirables qui expliquent nos réalités d’aujourd’hui.

De plus en plus, nous constatons une déperdition des valeurs morales et d’éthique mettant en mal l’unité nationale et les fondements  même de la République chèrement acquis ;  du fait de l’utilisation abusive des couches sociales par nos pattes -pelus politiques en manque de projet de société. L’ethnie et la région sont principalement  les seuls  moyens d’acquisition ou de maintien des  avantages du pouvoir

Quel message avez-vous pour la jeunesse guinéenne ?

 je résume mon message par cette belle pensée de Frantz Fanon : « Chaque génération doit découvrir sa mission, l’accomplir ou la trahir. » Cependant, l’accomplissement de la mission qui est la nôtre nous exige de nous Rassembler et transcender les clivages ethniques et régionalistes. La prééminence doit être accordée à la Nation, à elle seule. D’où le slogan du mouvement OSER «  RASSEMBLER POUR BATIR !!! »

Merci honorable MAGASSOUBA

Merci Monsieur CAMARA rendez-vous à l’AN très prochainement.

Sayon CAMARA

625-254-656

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Radio Jeunesse Guinée Tv

GRATUIT
VOIR