Publisher Theme
I’m a gamer, always have been.

Fête du livre: Un ouf de soulagement pour les lecteurs à N’Zérékoré et environnants

0

Après le passage de l’Harmattant-Guinée dans la région forestière dans le cadre de la 10ème édition des 72 heures du livre, c’est un véritable ouf de soulagement pour les amateurs du livre. La bibliothèque préfectorale de N’Zérekoré est désormais équipée des documents importants.

Comme prévu par cette structure, les 27, 28 et 29 avril étaient les dates fixées pour célébrer le livre dans la région forestière, notamment à N’Zérékoré, ville invitée d’honneur des 72 heures du livre et environnants. L’objectif, était de parler du livre et la nécessité de la lecture dans cette région.
Pour la circonstance, la bibliothèque préfectorale de N’Zérékoré a bénéficié de nombreux lot de livre de la part de l’Harmattant-Guinée. Ceci constitue un facteur d’encouragement à l’égard des élèves afin de s’adonner à la lecture.

Des séances de sketch, des messages de sensibilisation pour la lecture, des expositions, voici quelques activités qui ont ouvert la porte de la fête du livre à N’Zérékoré ce samedi 28 avril.

<<J’invite les élèves et amateurs du livre à venir lire. Les élèves doivent comprendre que tous les secrets s’y trouvent. Ici nous étions en crise de livre. Autrefois, N’Zérékoré était la deuxième ville de la Guinée en matière de lecture. Mais elle a perdu cette place parce qu’il y avait un manque énorme de livre. Ce geste de l’Harmattant-Guinée nous aidera donc de récupérer notre place voire être la première ville en terme de lecture>>, a expliqué Kaba Soumaoro, directeur de la bibliothèque.

Même réjouissance aussi chez les élèves. Pour Mariame Sophie Traoré, élève de la 12ème année science sociale, les difficultés en terme de documents nécessaires sont terminées.

<<Quand on nous donnait des badges pour venir lire dans cette bibliothèque, nous rencontrions souvent des difficultés par manque de livre. Maintenant je pense que les difficultés sont parties>>.

Les zones de Lola et Diécké ont aussi bénéficié de dons en documents. Selon le directeur de l’Harmattant-Guinée, tout ceci est de relever le grand défi qu’est de faire de Conakry, la capitale africaine du livre.

Amara Condé pour la rjg-tv.com

Leave A Reply

Your email address will not be published.