Ultimate magazine theme for WordPress.
Artist du mois
ri

Violences inter- écoles : La proviseur du lycée Dr Ibrahima Fofana nie les faits et accuse les grévistes d’être à la base

0

Après l’affrontement entre son école et un autre établissement privé, la proviseur du lycée Dr Ibrahima Fofana vient de nier les accusations portées sur son établissement.
Mariama Ciré Barry a plutôt indexé les enseignants grévistes d’être à la base de cette pagaille au sein de son établissement.
A l’en croire, les cours se déroulent bien, tous les jours matin et soir.
«Les enfants se sont confiés à certains de mes encadreurs en disant que c’est les enseignants grévistes qui leur poussent à se révolter, car ils ont peur des multiples supervisions sur le terrain. Nous avons pu maitriser les élèves quand ils se sont révoltés par manque de professeurs dans les classes», a expliqué madame le proviseur.
Mais, continue-t-elle, «dire que mes élèves se sont attaqués aux écoles privées environnantes je m’inscris en faux. Même le collège n’a pas été empêché».
Cependant, les encadreurs des établissements privés et les riverains ont affirmé le contraire.
Les responsables des écoles privées concernées (Groupe Scolaire Abdrahamane Sidibé et Sainte Magaly) se sont montrés inquiets de la sécurité de leurs élèves. Pour eux, ces derniers ne doivent en aucune façon payé les frais de cette grève.
Ils demandent à l’État de prendre sa disposition et évoquent que leurs apprenants sont à chaque fois victimes des attaquent de la part des écoles publiques.
Sayon Camara : 625 25 46 56

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.