LA RADIO DE LA JEUNESSE GUINÉENNE
Orange

Le Soumbara de Touba ou le Diakhato : l’une des précieuses nourritures aux yeux des natifs et visiteurs.

0

Le Soumbara noir, spécialement fait à Touba est le mangé qui beaucoup plus acheté par les étrangers.
Vous vous demandez surement pourquoi cette importance si grande, accordée à une nourriture comme le Soumbara appelé Diakhato dans le dialecte Diakanké. En effet, il a une particularité. Ce Soumbara est fait de façon exceptionnelle. Son gout et son odeur sont différent des autres.
La noix du néré qui sert à arranger le Soumbara naturel est d’abord cuite et bien pilée. Après cette première étape, les femmes prennent les Soumbara et vont les rincé dans le marigot. Ces Soumbara bien rincés sont à nouveau cuit dans une marmite et sécher. Quand ils se refroidissent, elles les conservent dans un bol pour la transformation finale. Cette dernière étape prend souvent trois à quatre jours pour être enfin le Soumbara ‘’exceptionnel’’.
Dans le marché Sansiya, elles sont quelques-unes à revendre ce Soumbara. On en trouve parfois en petites boules ou en poudre vendu à mille franc guinéen. Des étrangers sont toujours envoutés par son odeur. Du coup ils en achètent pour des cadeaux de retour. Il y’en a d’ailleurs qui reçoivent des coups d’appels depuis la capitale pour leur apporter ce Soumbara.
Chaque étranger ou visiteur dans la ville de Touba veut repartir avec ce Soumbara. Selon les informations, il est beaucoup plus convoité lors des Fidaw par rapport aux autres périodes.

Ada Mbalou & Aissatou Rougui depuis Touba

Leave A Reply

Your email address will not be published.