LA RADIO DE LA JEUNESSE GUINÉENNE

Education en Guinée : le ministre K² fait d’importantes annonces…

Ibrahima Kalil KONATE
0

NZEREKORE-Le ministre de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation vient de faire plusieurs annonces en ce qui concerne le déroulement des examens en Guinée, mais également le fonctionnement du système éducatif.  Ibrahima Kalil KONATE qui trouve injuste d’accompagner les candidats au bac par des notes gonflées, annonce la suspension des évaluations mensuelles au profit des compositions trimestrielles. Le Ministre K² annonce aussi que l’ouverture des salles de classes sera le 15 septembre au lieu du 02 octobre, date habituelle.

Ibrahima Kalil KONATE

« On trichait. Les enfants de l’élémentaire qui vont à l’examen ne sont pas accompagnés avec des notes. Ils vont avec zéro point et quand ils ont 5 à l’examen ils sont admis. Au BEPC, on n’accompagne pas ces enfants là avec des moyennes. Pourquoi ceux qui vont au bac vous leur donnez 18 de moyenne, 17 de moyenne parfois même 20 de moyenne ? Pourquoi entre trois enfants, vous faites la préférence pour un seul au détriment des deux autres ? C’était un cadeau de trop. La formule que j’ai trouvé en place qui a envoyé nos enfants à l’Université, la moyenne de bac multipliée par 2 plus la moyenne annuelle divisée par 3, ça fait la moyenne de bac pour aller à l’Université. Celui qui a crée cette formule en 2005, j’ai tout fait pour connaître l’inventeur de cette formule, je n’ai pas trouvé. Donc quelqu’un a rêvé une nuit, il a pensé à cette formule qu’il a instaurée dans notre système d’éducation. Ça veut dire que l’enfant qui a eu 6 de moyenne au bac, multiplié par 2 ça fait 12 plus 18 de la moyenne annuelle ça lui fait 30 divisé par 3, il a 10 de moyenne il va à l’Université. Est-ce qu’il est parti avec 10 ou 6 de moyenne? Il est parti avec 6 parce que c’est ça la moyenne du bac. L’année dernière, sur les 36.000 admis au baccalauréat, il y’a 16000 seulement qui étaient admis sans la moyenne annuelle. Les 20.000 autres ont été à l’Université grâce aux moyennes annuelles », a révélé le ministre de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation.

 Poursuivant, il dira que cette année c’est la formule qui se trouve dans les textes qui sera appliquée.  » La loi (l’article 40) dit: c’est la somme des matières coéfficiées divisée par le nombre de coefficient. C’est ce qui donne le résultat du bac. Ce n’est pas une innovation pour moi. Je ne fais que respecter les textes. Donc cette année, c’est cette formule qui sera appliquée. Même si un candidat a 9,99 il va reprendre le bac. Pour être admis, il faut avoir 10,00 de moyenne », prévient le ministre K², annonçant plus loin la suspension des évaluations mensuelles. Désormais, il va réinstaurer les compositions trimestrielles.

« Désormais, les moyennes des deux compositions trimestrielles seront associées et divisés par deux. Si la moyenne trouvée n’atteint pas 8, c’est que cet élève ne sera par inscrit sur la liste des candidats mais il sera ajourné pour reprendre la même classe l’année qui suivra. En plus, tout élève qui s’absentera à 25%, c’est à dire 40 jours dans l’année scolaire sera aussi d’office éliminé », a-t-il promis annonçant enfin que l’ouverture des classes est prévue le 15 Septembre de chaque année et la fermeture le 31 Mai. Car selon lui, le développement d’un pays repose sur l’éducation.

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.