LA RADIO DE LA JEUNESSE GUINÉENNE
Orange

Education : Des écoles de Touba reçoivent des dons du livret de citoyens.

0

Khalifa Gassama Diaby accompagné de sa délégation et du directeur sous-préfectoral de Tougué ont visité quatre écoles de Touba centre ce jeudi matin. Cette visite s’inscrit dans le cadre de la sensibilisation pour le maintien de la paix et de l’unité nationale dans ladite ville.
La distribution a débuté par l’école primaire de Santoba en passant par celle kôkô de dramé kounda, l’école primaire de karamokoba puis le collège de Touba.
Dès son arrivé dans les classes, après la salutation des élevés, il leurs à demander de chanter l’hymne nationale à l’unanimité. Chaque passage de ses interventions, a fait l’objet de sensibilisation. Il a surtout mit l’accent sur le vivre ensemble, l’acceptation de son prochain et l’amour de la Guinée avant de leurs donner des livrets conçus lors de la dernière Edition de la SENACIP. Un livret qui selon Khalifa Gassama Diaby, ministre de l’unité nationale et de la citoyenneté est un outil d’apprentissage de base « un citoyen n’a pas d’origine, tout guinéen qui à l’âge de 18 ans est un citoyen, un citoyen qui a des droits et devoirs. Il appartient à une nation, il a donc des obligations vis avis de la société. Dans ce présent livret, vous allez apprendre à être de bons citoyens, à bien chanter l’hymne nationale, apprendre à respecter la loi de la république et à être des patriotes » a-t-il précisé.
Dans toutes ces écoles, les difficultés sont les mêmes : insuffisance de salles de classes, manque d’eau potable, manque de clôture, manque d’enseignant surtout et d’infrastructures. Le retard considérable des élèves qui est d’ailleurs un aspect important, car dans cette localité, l’école coranique est prioritaire. Ils sont obligés de faire des lectures du courant chaque matin avant de se rendre à l’école. « Il faut lire le coran tous les jours avant d’aller à l’école. Vu la distance des écoles et le retard qu’accuse ses élèves avant d’arriver dans les écoles, il les serait difficile de bien apprendre » tels sont les mots de Laye Diawara DSPE de Touba.
Au total, les quatre écoles visitées comptent plus de 2309 élèves avec une majorité féminine de 57 pour cent. Au sortir des classes, il a encouragé les filles et leur a exhorté à ne pas se laisser faire et avoir le complexe devant les hommes.

Leave A Reply

Your email address will not be published.